30/06/2017

Chapitre IX

Carte Steinlen et Christiansen.jpgCarte jung Styl verte et fuscia.jpegCartes Kirchner et Icart.jpegLes cartes postales « illustrateurs »

La vastitude de sujets et thèmes animant la collectionnite cartophile octroie une place à part, à une section particulièrement prestigieuse et recherchée. Récemment, le site Internet RestaurARS en a donné un modeste aperçu qu’il sema à tout vent. Cela concerne les cartes postales dites «illustrateurs». C’est-à-dire les cartes portant une illustration évoquant charme et séduction féminine. Il n’est pas exclu qu’un léger frisson d'érotisme les habite. C’est dire à quel point un tel sujet soulève un intérêt auprès d’internautes férus d’histoire et de culture. En effet, les cartes dites illustrateurs couvrent la période des années 1895-1920. Certains spécialistes affirment que leur envol date de l’Exposition Universelle de Paris de 1900. En effet, ces cartes sont intrinsèquement liées à deux courants d’art du début du siècle :1) L’ART NOUVEAU ET 2) L’ART DECO. Le premier faisait resplendir l’ensemble des gigantesques portes de la foire. Le second l’Exposition Coloniale à Paris de 1931. Ces courants ou tendances nouvelles relevèrent sous forme de dessins,le style de vie de la société européenne de cette fin de siècle et que les peintres impressionnistes : Monet, Renoir, Manet, Sisley, Seurat, Bonnard, Vuillard etc. ont merveilleusement su capter dans leurs œuvres admirables. Conjointement, des artistes dessinateurs de presse, magazine de mode et pièces de théâtre, œuvraient à cultiver le goût du public au travers d’affiches diversement colorées- outils de marketing de l’époque- commandées par de grands couturiers, metteurs en scène, manufactures de produits de consommation : lait, biscuits, liqueurs etc. ainsi que d’objets mécaniques : cycles, voitures, locomotives, ou de scènes french cancan que les parisiens kiffaient à foison.Sarah Bernhard actrice-icône de ces années,se confia à ses amis en ces mots «On s’amuse comme des fous».Les cartes postales illustrateurs que ces artistes-dessinateurs imaginèrent, furent la réduction d'affiches conçues dans leurs ateliers. Etonnement, ces cartes ne furent pas arrachées par le public et vécurent longtemps dans l’anonymat. Presque toutes n’ont pas voyagé et ç’en fait le bonheur du collectionneur exigeant. Paradoxalement, un album de cartes illustrateurs doit exclusivement contenir des cartes vierges, contrairement à ce que l’on peut croire. A signaler que leur cotation sur le marché dépend de l’absence totale de tout maculation, ou « fleur de coin » chez les numismates. Citons quelques noms d’illustrateurs célèbres : Mucha, Chéret, Kirchner, Atché, Meunier, Gervais, Maxence, Icart, Steinlen, Beardsley, Joscza, Christiansen, Chiostri, Gaston Noury, Redon, Meschini, Zandrini, etc. La liste n’est pas exhaustive. Cette « estampe du pauvre » a encore maintes choses à nous raconter. Ce sera l’objet de notre prochain round.

 

                          

                                Carte MuchaCarte postale Mucha et carte JungStyl allemande.jpeg                   Carte Jung Styl Allemande                                                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.