04/11/2017

Chapitre XI

1ere carte spécimen suisse.jpgHistoire de la carte postale suisse, nouveaux éléments

Les cartophiles modernes adhérent définitivement à la date historique du 1er octobre 1869, date de la publication de la "Correspondenz-Karte", créée par Emmanuel Hermann (1839-1902). Ce dernier alors directeur de la poste autrichienne, proposa  son projet aux participants du Congrès postal austro-prussien à Karlsruhe de 1874, premier Congrès postal européen. Son projet fut entériné à l'unanimité ayant bien entendu décliné moult  autres initiatives ad-hoc. En effet, il y a seulement un demi-siècle un brouillard

                              1er spécimen suisse proposé en 1870

épais entourait la question: qui est l'inventeur de la Carte postale ? En France particulièrement, de vives  controverses agitaient les esprits et s'échinaient à primer tel ou tel auteur de souche nationale. mais le Temps, fit bien les choses en séparant "le grain de l'ivraie". In fine, le projet autrichien tint la route. Soulignons  qu'il subsiste encore quelques hérétiques refusant de déposer leurs armes. A ce propos, nous rendons un hommage posthume à Gérard Neudin, Expert français d'Etudes postales et auteur d'une vingtaine d'argus cartophiles, abondamment illustrés et portant des références sérieuses vérifiables. Gérard Neudin, qui ne fut pas collectionneur lui-même, rejeta toutes les hypothèses nationalistes ou cocorico. Il eut entre autre le mérite d'établir une classification méthodique et ordonnée de divers thèmes et sujets de la carte postale. On lui doit également les listes de cotations collectées à partir des ventes dans les bourses et chez les marchands  variées couramment adoptées par le marché national et international. Il fut un militant ardent et avocat de l'invention autrichienne. 

Carte jubilé E. Hermann.jpg

Par ailleurs, cette invention fut largement soutenue par les administrations postales européennes, qui œuvrèrent à son développement. mais le secteur privé n'en resta pas les bras croisés.Pour voir clair et large, nous nous référons à divers documents (un bon croquis vaut mieux qu'un long discours), intervenant dans ce long processus de procréation. En fait, l'idée de la fabrication de cartons postaux messagers voyageurs remonte à environs 1770.

 

 

 

 

                           Carte jubilé du créateur de la "Korrespondenz-Karte"

Penchons-nous maintenant sur l'Histoire de la Carte postale suisse, eu égard à un décryptage récent. Quand et par qui la Carte postale fut-elle créée ? Tout d'abord, des cartons "précurseurs genevois" nous apprennent que certains furent imprimés et circulés avant la date de 1869.On peut lire sur certaines les dates ; 1822, 1841 par exemple ! Voir figurent jointes. Au vu de ce qui précède, il convient d'attribuer à Genève un rôle avant-gardiste dans le processus de la "correspondance ouverte". C'est une action historique vue comme un moyen nouveau et simple d'installer le processus de "correspondre ouverte" et à bon marché. La lettre étant taxée le double, elle accablait les revenus modestes. Par ailleurs, un document inédit à ce jour, datant du 5 janvier 1870 une lettre en l'occurrence, fut envoyée par le parlement neuchâtelois au conseil fédéral, l'invitant à envisager la création d'une carte postale suisse à l'instar de la carte autrichienne. La réponse fut positive. Voici la lettre neuchâteloise: 

"Très honorés Messieurs, fidèles et chers Confédérés,

A la demande de la Société industrielle et commerciale de Neuchâtel, nous avons l'honneur de vous transmettre ci-joint copie d'une lettre qu'elle nous a adressée à la date du 5 courant relativement à l'introduction en Suisse d'un système de correspondance au moyen de cartes à l'instar de celui qui vient d'être mis en pratique dans l'Empire d'Autriche, Comme la société requérante, nous estimons que l'innovation dont il s'agit répond à un besoin et qu'il serait à désirer fut introduite aussitôt que possible. A notre avis et attendu que le système proposé prendrait principalement dans les Cantons industriels, une extension considérable, il n'en résulterait aucune perte au point de vue des recettes de l'administration des Postes, et nous ne pouvons que vous recommander l'examen de la question." L'Administration postale suisse fut donc invitée à son étude, puis après moult interventions et avis favorables d'ordre administratif et politique en admit le principe. Un premier spécimen dit "Korrespondenz-Karte", parodie de l'autrichien fut élaboré. Cependant, ce premier spécimen conçu en trois langues mais ne recevant point la grâce de plaire aux yeux des utilisateurs fut repoussé et "le bébé fut jeté avec son bain". Un autre modèle plus simple de couleur beige, à la taille de 122x85mm à texte  pré-imprimé de 5cts le remplaça. Ci-joint première carte suisse de correspondance 1870.

1ere carte correspondance suisse.jpg

 

Ce modèle eut un gros succès populaire et gagna une bonne place dans le célébre catalogue "Ganzasachen Schweiz" de Zumstein". Les philatélistes le nomment "entier postal". La première "Carte-Correspondance" suisse fut émise le 1er octobre 1870.  Pendant ce temps, une pluie  d'émissions de cartons messagers circulent : billets de voyage , abonnements aux journaux, annonces d'événements festifs, convocations à des réunions à l'adresse des députés municipaux et cantonaux furent postés "ad libitum". Ainsi la "correspondance ouverte"

                                 1ere Carte-correspondance suisse 11.10.1870

 

connut un grand essor et combla l'attente du grand public. 

Une émission de trois millions de cartes connut un succès commercial immédiat, une manne dont l'administration postale n'eut qu'à s'en réjouir. Durant de longues années, des millions "d'entiers postaux" dormirent anonymement dans des cartons de bric et de broc dans les boutiques de marchands philatélistes qui ne leur accordèrent aucun intérêt. Seuls les fouineurs inconditionnels les chinaient. Dans les bourses, elles furent regardées avec dédain valant à peine quelques sous. Leur production excessive détournaient l'amateur de leur intérêt. Dans la majorité des cas, elles étaient écrites et affranchies, ce qui n'est pas rien dans la sphère collectionnite. Peut-être qu'un jour retrouverait-elles un réveil énergisant! 

Après la première carte autrichienne, du 1er octobre 1869, des émissions européennes suivirent. La Confédération allemande du Nord, fit paraître sa première le 1er juillet 1870. Le royaume de Bavière et celui de Wurtemberg à la même date. Puis le Grand-Duché de Bade l le Luxembourg à la date du 1er septembre 1870. Etonnement, la Grande Bretagne émit sa "Post-Card" à la même date que la Suisse: 1er octobre 1870. La "Post-Card" de format 120x75mm carton beige au pourtour mauve, fut affranchie à Half Penny. Ces deux pays agirent de manière synchrone dans leur émission de timbre et d'entier postaux face aux progrès modernes. En particulier, l'Angleterre créa l'enveloppe "Mulready" que certains considèrent comme la "Grand mam of the Post Card".

carte autricienne du 5.11.1869.jpg

Les cartes précurseurs de Genève circulèrent dés les années 1820.Elles avaient les caractéristiques identiques aux entiers postaux: format, couleur, affranchissement, mais elles étaient issues soit par des institutions municipales soit par des secteurs privés: tourisme, sport et culture. Aussi peut-on affirmer qu'elles ont droit à la reconnaissance historique en tant que précurseurs , c'est-à-dire au "droit d'aînesse". A notre connaissance, ces cartes de correspondance restèrent longtemps dans l'oubli public, et ne furent nullement mentionnées dans aucun ouvrage postal. C'est pourquoi, il nous a paru utile et nécessaire de

                       1ere "Correspondenz-Karte " d'Emmanuel Hermann voyagée le 5.11.1869 

 

les extirper de leur injuste oubli. Aussi nous semble-t-il, de par leur  leur caractère inédit précisément, il est de notre rôle de les dévoiler et les porter à la connaissance des cartophiles. Ainsi, on se trouve face à une réactualisation de l'histoire de la création de la Carte postale. Les participants au Congrès postal de 1874 , appelé d'abord "Union générale des Postes" puis "Union Postale Universelle" ont-ils eu vent de l'existence de ces cartons précurseurs genevois ? En effet, le modèle d' Emmanuel Hermann a le contour de de ces cartons précurseurs ! Talleyrand nous dit " cela vaut mieux en le disant ".

Par ailleurs, un élément important est à la base de la révolution de la "correspondance ouverte". En 1865, le gouvernement de Napoléon III, édicta un décret instituant "la correspondance ouverte", abolissant "le secret de correspondance" jusqu'alors en vigueur. Il en résulta une impulsion considérable des échanges épistolaires. Dans ce même élan, l'instruction publique devint gratuite et obligatoire sur tout le territoire français et dans ses colonies. Cette loi contribua à une baisse drastique de l'analphabétisme en France. A cette époque, près de 30% de la population ouvrière et paysanne française souffrait de ce handicap. 

Il ressort de ces initiatives un fait remarquable : ces grands commis de l'Etat ont agi dans un souci de "bono publico" et de démocratisation d'un service public. L'intérêt des administrations postales passa au second degré. Elles avaient l'avantage de disposer de matériel technique et de logistique. Heinrich von Stephan et Emmanuel Hermann, tous deux responsable de la Poste de leur pays ont agi de concert pour un progrès décisif au service de leurs peuples. Ajoutons un "Hop Suisse" à la société des patrons neuchâtelois qui eurent la lumineuse idée d'agir "quand il faut, là ou il le faut" . Cependant, la Carte postale " trésor de rien du tout" dans l'esprit du poète français Paul Eluard, qui fut passionné lui-même de la chose, poursuit son destin de fée égayant notre vie, à l'instar des androïdes modernes rythmant le cœur du monde. 

carte genevoise précurseur 1822.jpg

NB: cet article modifié a paru dans la Revue "Rhône Philatélie" no 157 septembre 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                   Carte genevoise précurseur 1822

 

 

   

 

 

 

 

carte genevoise précurseur 1841.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                       Carte précurseur genevoise 1841

 

 

 

 

                        

  

10:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.